"WALK THE LINE" de James Mangold

Publié le par Alex

Une biographie musicale enflammée qui embrase le public en puissance malré un certain académisme dans la mise en scène !

NOTE Alexvision : 17 / 20

 

Johnny Cash. Peu connu en France, grande star Américaine de Rock Country au pays de l'oncle Sam et disparu en 2003. Comme toutes les stars de musique, Cash aura eu aussi le droit à un film retraçant sa vie, son talent, sa passion, ses excès and co ...
Ici c'est James Mangold capable du meilleur (Copland, Une vie volée, Identity) comme du classique bien foutu (Kate et Leopold) mais jamais du pire :) qui se met aux commandes de cette machine à tubes.

 




Un film qui aurait pu partir avec LE handicap majeur (qui connaît réellement Cash en France sauf les fans absolus étant donné que c'est aux Etats-Unis que monsieur a tout fait exploser ?) mais qui sort du lot par une fureur appréciable. La mise en scène reste toujours académique, classique à l'image de Ray de Taylord Hackford. on ne sort pas des sentiers battus, on reste dans le classicisme de réalisation Hollywoodien mais il y a cependant une étincelle qui fait la différence. Un ensemble de petites choses qui donnent du reLief à cette petite merveille. La reconstitution d'époque tout d'abord comme seuls les Américains savent y faire. Ensuite il y a cette volonté de restitution de la musique enregistrée avec le son comme à l'époque.

Et puis bien évidemment, il y a le casting. véritable pépite d'Or. Joaquin Phoenix est sensationnel en Johnny Cash. Il s'impose comme un roc, embrase l'écran et donne une humanité déconcertante à l'idole de toute une génération. Le brillant Comodus de "Gladiator" impressionne et prouve qu'il est un tueur de rôle tout comme Nicolas Cage qui aurait très bien peu interpréter ce même Cash. Fabuleuse composition ... Reese Whiterspoon, elle, apporte le complément de charme et de volupté à l'Homme avec qui la fusion est immédiate. Un couple d'acteurs, de chanteurs (c'est eux qui donnent de la voix) et d'amoureux transis entre amour impossible et éternel. Un duo imparable qui a logiquement récolté une pluie de récompenses aux derniers Gloden Globes et qui annonce une course aux Oscars qui risquent de prendre feu même si la concurrence sera rude !

Un très bon film qui laisse son emprunte en enflammant les oreilles, les yeux et le coeur. On se laisse bercer et on sourit béas, heureux de cette machine flamboyante et agréable qui passe et se surpasse malgré son léger handicap de départ et son aspect classique sans surprise dans la narration.

Publié dans Ciné

Commenter cet article