Séances de rattrapage !!!

Publié le par Alex

Quelques semaines que votre serviteur n'a pas donné son avis sur des films ciné ... En attendant la grande critique de "Truman Capote" ce week end et la sortie la semaine prochaine de l'évènement "Renaissance" voici un panel des films à voir ou à éviter ces temps-ci rédigés par mes soins et quelques acolytes sur ce coup-là :

Incontrôlable de Raffy Shart


Note Alexvision : 0 / 20
L'hallucinante daube de l'année à pleurer de désespoir.

Par où commencer avec cette sombre daube qu'est Incontrôlable tellement le désastre est considérable. L'histoire de ce pauvre naze de Georges obèse et au bout du rouleau qui après des années de maltraitance de son corps va voir sa vie basculer grâce à la rebellion de ce même corps pris d'assault par la voix de l'âne de Shrek (allez comprendre ...) s'embourbe dès les premiers mots de son scénario (je vous passe les détails des premières images).

Michaël Youn surjoue à 5 000 %, se contorsionne, vocifère dans tous les coins, se laisse aller à tous les excès, pisse, rote, pète, baise à tout va, gesticule à outrance (il frise l'infarctus le bougre !! ) sans oublier une bonne dose de vulgarité pipicaca à faire pâlir les Martin Lawrence et consors ...

Bref, ajoutez à cela un scénario inexistant et désespérant, une réalisation plate et sans relief, des acteurs qui cachetonnent dans un film qu'ils croient déjà culte rayon comédie et vous obtiendrez Incontrôlable. Lamentable et affreux ... On ne rit pas une seule fois. C’est pitoyable.

Alors que les Américains que beaucoup d'entre nous critiquent à longueur d'année (surtout dans le cinéma) innovent dans la comédie et propose des relectures de mythes ou de sens comique assumé, les Français en première ligne ne font que les imiter (en pire et plus navrant). 

Il serait grand temps que Youn passe à des rôles plus dramatiques voire même véritablement drôles ... car il en est capable le bougre. En attendant ………….

FUYYYEZZZZZZZZZZZZZ !!!!!!!!!

Alex.

                                                                                                               

Réussir ou Mourir de Jim Sheridan


Note Alexvision : 15 / 20
Une jolie surprise qui doit beaucoup à son réalisateur et à 50 cent.


Wesh gros ! Alors il est comment le film du fifty ma gueule ? Et bah c'est plutôt bon. Alors qu'on pouvait trembler de peur à l'annonce de cette sortie on ne peut que se réjouir de voir le tableau final !

Le film quasi autobiographique de 50 Cent ne perd jamais pied et s'inscrit direct dans une lignée plus polar mafieux que film gangsta lambda bêta auquel on aurait pu s'attendre. 8 mile avait ouvert la voie et Get rich or die tryin' la suit en sacrifiant l'histoire d'Eminem plus romancée pour laisser place à la noirceur la plus dangereuse mais aussi la plus palpitante.

Dans le rôle titre, 50 cent s'impose parfaitement et logiquement ... Adewale-Akinnuoye-Agbaje (Mr Eko de LOST) est quant à lui tout simplement massif et impressionnant. Et bien entendu pour mettre en scène un tel projet d'une manière sérieuse il fallait un excellent faiseur en la personne de Jim Sheridan (Au nom du père, In America, The boxer). Un ambiance des ghettos niquel et prenante, une bande originale foudroyante, et un scénario qui tient en haleine ...

Du tout bon pour un nouveau genre. Une très bonne surprise qui devrait faire taire les mauvaises langues. Un très bon film beaucoup plus réussi que Syriana par exemple même si ils sont incomparables sur le fond.

Inutile de préciser qu'il faut voir le film en V.O bien entendu (50 Cent en VF c’est rigolo mais c’est salaud) ! Et inutile de dire que le film sera un succès ... surtout pour sa carrière vidéo qui devrait rendre au film son statut initial : Un film prochainement culte ..; du moins pour certains :)


Olivier

                                                                                                                  


Braqueurs Amateurs de Dean Parisot

 

Note Alexvision : 11 / 20
Moyen moyen mais ça passouille ...


Dean Parisot avait fait mouche il y a de cela presque 6 ans avec Galaxy Quest, une comédie décalée basée sur un mélange de science-fiction et de comédie actuelle. Il récidive à présent avec ce Braqueurs Amateurs au titre d'une nullité imparable (Fun with Dick and Jane) était l'original ... bref :)

Jim Carrey récidive gonflé à bloc en barjo déjanté, homme élastique ... Téa Léoni s'essaye à la comédie déjantée avec les honneurs en plus de son joli physique. Le duo d'acteurs s'en donne à coeur joie et ça se voit. Le scénario qui tient sur un ticket de métro (Un couple qui avait tout et qui a tout perdu se lance dans le grand banditisme bancal afin de sauver la face) tient en éveil juste ce qu'il faut ...

Mais on a connu comédie plus drôle, Jim Carrey plus performant rayon zygomatiques et Téa Léoni plus jolie :)

Y'a des films comme ça ... Vraiment très simpatoches mais oubliés rapidement ou idéal pour le vidéo club. Braqueurs Amateurs en fait parti.

Olivier

                                                                                                                                                                                             

Dérapage de Mikaël Hafstrom


Note Alexvision : 3 / 20

Mais où va t-on ??


Un homme marié rate son train ... Cette bourde va lui permettre de rencontrer une autre femme mariée. Comme la jeune femme est jolie, ils vont entamer une relation extraconjugale jusqu'au jour un mystérieux et vilain Français va leur mettre un coup de pression en s'imposant en maître chanteur et déclencher ainsi un voyage au bout de l'enfer ...

Que fallait-il attendre d'un pitch aussi abrutissant que celui-ci ? Pas grand chose et on est donc servi. Le scénario qui tient sur un ticket de métro, se veut, roublard, tendu, sans pitié et profond de sadisme ... Il en résulte que le film n'est au final qu'un vulgaire téléfilm sans aucune inspiration (qui a dit Liason fatale ?) bourré de clichés et dénué de toute surprise. LA grosse surprise du film désirée par le soi-disant scénariste (je ne sais pas si il y en a un d'inspiré) étant un twist final censé nous clouer sur place n'est autre q'une fin ultra prévisible dont le sens du grotesque et grosses ficelles sont du revu et archi rabaché !!! La preuve ? La scène du métro au début du film est la clé et la réponse ... oulala que c'est difficile.

Les gens qui se laisseront prendre seront bien débiles tant la crétinerie et surtout le manque d'inspiration sont flagrants. Le casting ne rattrape pas une réalisation fade. Clive Owen a beau être massif et excellent même en mono expression, Jennifer Aniston (LA cocu de l'année) visiblement à terre depuis le coup (Pitt/Jolie) fait ce qu'elle peut pour surprendre en fracassant son image de fille sage ... Elle n'arrive pas à nous enlever de la tête cette femme pour magazine papier glacé. Enfin Vincent Cassel énerve plus qu'il ne séduit ou fait peur en Frenchie de service of course ... Plus le film avance plus il cabotine et donne une furieuse envie de le faire taire ... Il reste cependant le moins agaçant de la troupe en restant surprenant de temps à autres ...

Si vous avez du temps à perdre et que vous n'avez jamais vu de films à suspense foncez tête baissée ... Sinon fuyez voir Truman Capote en attendant Renaissance car il y a des limites à l'arnaque cinématographique sans intérêt.

Olivier

                                                                                                                                                                                            

Syriana de Stephen Gaghan

Note Alexvision : 12 / 20

Et si Steven Soderbergh avait réalisé le film ?


C'est LA question qui reste en tête après le visionnage car Stehen Gaghan n'est assurément pas Soderbergh et ça se sent, ça se voit. Après un premier film honteusement lamentable nommé Abandon avec Katie Holmes au générique (sorti direct to vidéo chez nous et on peut comprendre pourquoi) Gaghan pour sons econd film n'a pas opté pour la facilité. Scénariste de Traffic, Gahan suit la digne voie de son maître Soderbergh afin de donner coprs à ses propos. Et il ya rrive plutôt bien : Image filtrée et crasseuse, parfois très "documentaire", musique bien agencée, montage fracassé et accompagnement caméra à l'épaule ... Gaghan donne un ton à son film non sans rappeller Traffic mais il emballe parfaitement l'esthétique de son brûlot.

Appuyé par un casting parfait (Clooney prouve qu'il n'a pas volé son Oscar, Damon tout en nuance surprend malgré une façade parfois lisse, et Jeffrey Wright marque les esprits par un jeu dense et complet en attendant de le voir épaulé Daniel Craig dans le prochain 007 dans la peau du célèbre Félix Leiter). Tout fonctionne donc au diapason sauf que voilà le fond du film et sa portée sentent le quasi néant.

Gaghan illustre bien son film mais ne parvient pas à marquer l'essai. Tout au long de ces 2h08 min on se croit souvent face à un documentaire mal expliquer. Le film ne nous informe que de très peu de choses que l'on ne savait pas. Rien de bien nouveau donc niveau info. Pour ce qui est de la structuration c'est encore le même problème. Gaghan rouille souvent dans son récit. Les personnages et intrigues sont nombreux et nombreuses et la virtuosité est encore une fois absente.

Un grand dommage donc pour un film beaucoup moins palpitant et réussi que le récent chef d'oeuvre Lord of War par exemple mais bon ... On reste tout de même captivé par ce travail un brin roublard, trop ambitieux mais honnête.

Alex

Publié dans Ciné

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article